Régle 6: Pendant la bastonnade ou l’électrochoc, il est interdit de crier fort.

 

Après la prise de Phnom Penh, le 17 avril 1975, les Khmers rouges vident la ville et entament leur « révolution »  visant à restructurer de façon radicale le pays. Le régime de Pol Pot coupe le pays du reste du monde  et entame sa cruelle épuration ethnique. Hommes, femmes, enfants, vieillards, malades, personne n’est épargné. Travaux forcés, menaces, exécutions sont les maîtres mots. Toute personne en contradiction avec le régime est exterminée.  Entre 1975 et 1979, le régime de Pol Pot aura fait exterminer près de 2 millions de personnes (les chiffres varient selon les sources), pour la plupart des cambodgiens, soit près de 20% de la population de l’époque.

 

Khmer rouge                         –            Mur du S21                 -                              Khmer rouge

 

Massacrés, torturés, affamés, tous ces gens périrent au nom de la folie despotique et meurtrière d’un « homme », privant le peuple cambodgien de nourriture, de sa terre, sa famille et sa foi.  De 1975 à 1979 la prison du S21 à Phnom Penh aura interrogé (entendre, torturé) des milliers de cambodgiens, hommes, femmes et enfants ne sachant même pas ce qu’on leur demandait, avant de les massacrer et de les jeter comme des chiens dans le charnier de Choeung Ek au sud de la capitale.

 

Entre 14’000 et 20’000 personnes dont 1’200 enfants auront trouvés la mort au S-21. Seuls 7 personnes incarcérées auront survécu et leurs témoignages ainsi que la confrontation entre certaines d’entres-elles et leurs bourreaux, présentée lors de documentaires dépassent l’entendement.

 

Les cellules créées à l’intérieur des bâtiments d’une ancienne école, les salles remplies de photos des disparus, les salles de torture appelées le « club »  et la localisation du S21 en plein centre ville, laissent une impression d’horreur accompagnée d’un sentiment d’incrédulité devant tant de sauvagerie innommable!

 

Lors de notre visite du Cambodge nous avons été frappé par le fait qu’il semble qu’une génération manque au tableau. Ce ne doit pas être uniquement une impression, au vu du nombre de personnes massacrées durant cette période.

 

Nous avons visité la prison du S21, le charnier et visionné des documentaires avec nos enfants. Qu’il s’agisse de la prison, du charnier où des vidéos, il n’est pas question ici de « sensationnel » comme ce que l’on peut voir lors du journal télévisé ! Tout est présenté de façon très claire et respectueuse du drame passé. Les enfants ont pu réaliser le drame que ce peuple a vécu à la mesure de leur 1mètre 40 ! Il est important à nos yeux de partager avec eux cette autre face du monde et de les aider à l’assimiler et à la digérer tout en gardant à l’esprit à quel point la Vie est unique et belle, d’où notre responsabilité de la respecter !

S21

8 réponses à to “Régle 6: Pendant la bastonnade ou l’électrochoc, il est interdit de crier fort.”

  • Dan:

    Sur le 10ème : On a le Choix !?! tout de même…

    J’ai eu un camarade Cambodgien (You TEP)en 79, qui avec ses petites soeurs ont pu rejoindre notre « pays des droits de l’homme » j’ai encore le souvenir d’une des petites qui racontait, alors qu’elle n’avait pas 7 ans, avoir vu des bébés jeté en l’air et récupéré sur les épées de leur bourreaux (…)

  • Laurent:

    Olà,

    Et après ça, certains disent que Dieu existe. Pendant ces années-là, Il devait être aux abonnés absents.

    Bises à tous.

  • Xavier Toulouse:

    POL POT, c’est pas un pot…

  • quand je pense que le monde pourrait être si beau,pourquoi les hommes le rendent si épouvantable ????Mais merci à vous de nous le rappeler !Et vive la famille!!!PIGEONS VOYAGEURS …..AMITIES ET BISOUS AUX ENFANTS

  • BoB:

    Moi non plus, je ne comprends pas ???
    2 CHIFFRES DONT ON A RIEN A FOUTRE
    19490 morts en France CANICULE 2003
    70000 morts en EUROPE
    Principalement des femmes (des vieilles), des malades, des pauvres, … qui ont mis des jours et des nuits à crever. Pas des pompiers, pas des militaires, pas des employés, seulement des improductifs.
    NE CHERCHEZ PAS DE MEMORIAL CANICULE 2003, pas besoin de s’en souvenir, pas de larmes, pas d’images à vendre, pas de guerre à justifier, pas de pétrole.
    AUCUN INTERET POUR PERSONNE.
    RIEN A FOUTRE

  • Christine:

    Comment se fait-il que l’être humain possède une telle faculté d’oubli!
    Je souhaiterais de manière utopique que le souvenir soit un garde fou qui nous empêcherait de reproduire de telles horreurs.
    Bise

  • pooyan:

    Dear Philip

    Hi,

    Hope you are fine.
    Could you please explain for me , where is here??!! in English?

    Thank You.

  • Le giac et la mimi:

    J’ai le poil herissé rien que de revoir ces images…

Laisser un commentaire