Bouddhism for Social Development Action

 

Association BSDA (Bouddhism for Social Development Action) du Vat Nokor à Kompong  Cham

Si le Temple de Nokor renferme quelques belles ruines de l’époque pré-angkoriennes réparties dans une enceinte naturelle à l’écart de la ville, ce qui nous a fait rester sur place deux jours durant sont les actions accomplies par l’association bouddhiste pour le développement social.

Nous rencontrons le vénérable moine Thorn Vandong, directeur exécutif des projets ainsi que M. Say Sokhoeun responsable du MKK (Mékong Kampuchea Kids) projet.

Lorsque Thorn Vandong avait 12 ans, ses parents, paysans aux revenus très modestes, l’envoyèrent dans la pagode locale réalisant qu’ils ne pourraient subvenir à son éducation. Ce dernier bénéficia de l’enseignement bouddhiste et fort des valeurs altruistes assimilées il commença rapidement à enseigner l’anglais et l’informatique aux enfants démunis. Sa détermination et son engagement firent des émules et c’est ainsi que nacquit, petit à petit l’association BSDA qui a développé depuis plusieurs projets d’entraide. Le BSDA est soutenu par l’association suisse écosolidar qui s’est investie dans le projet MKK, actuellement le plus grand et le plus ambitieux des projets soutenus par le BSDA.

BSDA est un organisme d’entraide bien rodé dont les projets cohérents et bien pensés, cherchent à pouvoir un jour s’auto-financer. Plusieurs programmes sont gérés par des bénévoles et d’anciens « pensionnaires nécéssiteux », certains par des personnes aux salaires versés directement par l’assiociation suisse à cet effet. Un des projet concerne les femmes seules et sans revenus ayant des enfants à charge, un autre s’adresse aux personnes atteintes du sida et leurs familles, (…) alors que le MKK se focalise sur les enfants orphelins ou issus de familles très pauvres, de jeunes sans formations, d’adolescents exploités etc. Le projet comprend plusieurs classes pour les plus jeunes, permettant  aux enfants de suivre une scolarité normale et d’apprendre l’anglais, des cours de danse et la mise en place d’une troupe de jeunes danseurs effectuant journalièrement des spectacles de danse traditionnelle au sein du site pour les touristes et autres visiteurs, le placement d’enfants au sein de familles d’accueil, le parrainnage d’enfants pour la durée de toute leur scolarité, des apprentissages pour les jeunes sans éducations hors du système scolaire, tel que l’apprentissage de l’agriculture, du tissage et couture, de la cuisine et du service.

Une habitation est gérée à l’intérieur de l’enceinte avec atelier de couture, champs cultivés, jardin potager, petit restaurant-atelier. Les jeunes formés à la restauration et au service durant une année vont ensuite s’exercer au restaurant «  Smile restaurant » créé par l’association avec l’aide d’écosolidar. Ces jeunes pourront ensuite travailler librement pour un salaire décent ou, s’engager à leur tour dans la formation de plus jeunes et nouveaux arrivants. Le développement du projet vise à mettre en place d’ici fin 2013 (ou 2015 ?) un restaurant, une ferme agricole ainsi que plusieurs bungalows avec petits jardins pour retraite méditative.

Le tout serait bien évidemment ouvert aux touristes et viserait à permettre à l’association, si ce n’est de s’affranchir des aides extérieurs,  de  financer en partie son développement. L’association jeune de 5 ans d’expérience nous a vraiment épatée. Son fondement, sa gestion et ses ambitions sont gérés avec réalisme, sérieux, intelligence, cohérence, dévouement, amour et une vision positive d’un avenir à construire avec dynamisme et volonté.

 

Si le BSDA est soutenu par certaines associations telle écosolidar pour la Suisse qui l’aide à réaliser les projets et mise en place des structures nécessaires, la prise en charge des enfants est sujette à une perpétuelle recherche de fonds. L’association a mis en place un système de parrainnage  afin de leur permettre de suivre leur  scolarité  et des études universitaires selon les cas. Le BSDA tient à disposition de ceux ou celles qui le souhaiteraient tout un programme et explicatif sur le parrainnage, le coût par année en fonction du niveau scolaire de l’enfant, une évaluation du coût de la scolarité totale et différents rapports sur l’enfant, l’association, le budget et sa gestion etc.

En moyenne il faut compter 300 dollars pour une année scolaire, ce qui comprend l’habillement, les soins nécessaires éventuels, l’écolage et l’alimentation de l’enfant. La durée du parrainnage   dépendra du niveau scolaire de l’enfant pris en « charge », soit de son âge. Il y a aussi moyen d’envoyer une aide financière ponctuelle, même si le parrainnage reste le moyen le plus efficace de sortir un enfant du cercle de la misère en lui offrant définitivement un avenir. Il permet aussi de tisser des liens entre l’enfant et son parrain / sa marraine.

Pour plus de détails et d’explications prenez contact directement avec :

- Thorn Vandong  email : director@bsda-cambodia.org

- M. Say Sokhoeun email : sokhoeun.say@gmail.com ou     sokhoeun@bsda-cambodia.org

- webmail : www.bsda-cambodia.org

Le rêve de tous ces enfants c’est juste d’avoir droit à un avenir…

 

CAMBODGE

- Kampong Cham

-Parrainage d’enfants et cours de français pour les jeunes moines:

BSDA  Buddhism for Social Development Action

Street 07, Nokorbachey temple, Ampil commune

Kampong Siem district, Kampong Cham province, Cambodia

Directeur : Ven. Vandong THORN

Email : director@bsda-cambodia.org

Website : www.bsda-cambodia.org

Responsable du projet Mkk (parrainage, apprentissage…) : M. Say Sokhoeun

Email : sokhoeun.say@gmail.com / sokhoeun@bsda-cambodia.org

Website : www.bsda-cambodia.org

 

-       Phnom Penh

Friends international House 71, Street 174 P.O. Box 597, Phnom Penh

Email : mariececile@friends-international.org

Webmail : www.friends-international.org

 

 

6 réponses à to “Bouddhism for Social Development Action”

  • lebret:

    Merci pour ce beau témoignage qui nous encourage à continuer notre action pour BSDA que nous avons rencontré en 2009 et 2010 et décidé de créer une association pour apporter notre contribution. Merci de parler de notre association autour de vous. Et si vous souhaitez parrainer un enfant du Smile Village, contactez-nous.
    Association les enfants du Vat Nokor, 6 rue Pierre Lebellé, 35000 Rennes – 02 99 60 26 73
    http://www.lesenfantsduvatnokor.over-blog.com

  • Laurent:

    Olà,

    Beau projet et belle philosophie…

  • Val:

    Merci Philou et Nadja pour ces belles photos et ce récit, remplis d’énergies,
    les petits ruisseaux font les grandes rivières…n’est-ce pas ?
    Pleins de biz.

  • Christine:

    Les nantis que nous sommes peuvent participer à cette chaîne de solidarité et faire en sorte que le rêve devienne réalité. Passons de la conscience à la conscientisation!

  • Vasco:

    Le rêve de tous ces enfants c’est juste d’avoir droit à un avenir…

    Mais ne sommes-nous pas conscients que leur seul avenir sera probablement juste le fait d’avoir droit à un rêve……………..???

    Bravo !!!

    Biz

  • Court Denise:

    Merci pour ces si jolies photos, ainsi que pour les liens que vous nous donnez
    Je suis particulièrement sensible a ces projets, car mon gendre est cambodgien et j’ai 4 petits enfants bien métissées. Eux aussi apprennent la danse cambodgienne
    Je suis arrivée par hasard sur votre blog, et je le suis avec grand plaisir, car j’ai visité plusieurs des pays que vous avez visités
    bonne continuation
    MMe Court

Laisser un commentaire