Notre Mobil-Hope.(Merci Juju-liette;O)

Bon, vous vouliez des photos de notre Mobile Hope, des histoires sur nos modes de vie, notre promiscuité et organisation à bord. Alors, voilà c’est Noël et nous nous sommes mis au boulot pour vous offrir notre Kdo : La vie à bord du giga mobile hope de 6,62mètres de long, 2,35 de large et de 3,10 de haut.  Comme vous le savez nous roulons sans pompe depuis le désert du Wadi Rum, en Jordanie et la pompe que nous avons reçue en Iran de notre revendeur Balzac était défectueuse.

Cela fait bientôt deux mois que nous nous organisons avec une bouteille de 15 litres d’eau que nous transvasons dans 3 bouteilles de 1,5 litre pour plus de commodité à l’emploi. Nous remplissons nos réserves dès que possible, dans les parcs, les toilettes publiques, les stations essence. Cette eau nous permet de nous laver, de faire notre vaisselle , de rincer nos toilettes. Le simple lavage des mains devient un pur moment de partage (…) en utilisant le moins d’eau possible. Nous sommes devenus de véritables pros de l’économie d’eau, même sale (non potable). Pour la douche, si tu veux savoir, tu fais le 8 200 200, mais sache déjà que c’est pas possible ( ça c’est pour les amoureux de la chanson du dimanche).  Nous profitons des rares douches sur les plages pour nous savonner et nous laver les cheveux ou alors, nous nous  lavons à la va-vite dans les toilettes turques ( que nous adorons en fait) grâce au petit robinet et tuyau à côté de la fosse permettant de se laver les fesses. Nous nous lavons les cheveux et le corps souvent par couple (fille-fille-mec-mec) pour diminuer nos contorsions obligatoires vu la longueur du dit tuyau. Pour le reste, nous nous débrouillons comme de petits chats ne nous regardant pas de trop près…

La vaisselle et la cuisine sont devenues une activité tout à fait sympathique. Cuisiner sans eau courante est un vrai bonheur dont vous ne devriez vraiment pas vous priver. Quoi de plus sympathique que de se retrouver les mains dégoulinantes de tomates et rien pour se rincer vite fait avant de continuer. Les légumes sont lavés dans un petit bol d’eau  parfois potable parfois non et la salade dans un grand saladier ( la salade c’est pas cool).
La vaisselle se fait dans nos beaux bacs verts pliables ; un bac pour le sale puis on rince tant bien que mal à la bouteille en utilisant l’eau du verre pour rincer l’autre verre puis pour les services et on recommence. Le tout dans l’espace très intimiste de notre petite cuisine. J’adore ! Sinon nous profitons aussi des douches sur la plage , des lavabos décorés de belles lignes noirâtres,  des douchettes dans les wc publics  pour ramener notre vaisselle en mélamine et nos casseroles. Très chic !
Les toilettes aussi se sont adaptées à notre environnement. Afin de devoir les vider le moins possible, nous gardons notre belle cassette orange et grise pour l’artillerie lourde et récoltons nos petits pipis dans une bouteille de 5 litres, avec anse s’il vous plait, grâce à notre magnifique entonnoir rose de Damas ; même pas vrai, d’Alep en fait. Nous arrosons généreusement dame nature de nos solutions vitaminées 100% bio quant à l’artillerie nous lui offrons un vrai voyage dans les profondeurs des wc. Voilà pour la partie poétique de notre vie à bord.


Nous entassons nos affaires et bourrons les armoires, prenons régulièrement les livres d’école sur la tête en ouvrant l’armoire et c’est certainement pour cette raison que nous la laissons fermée…
La lessive se fait à la main ou aux pieds quand il y en a trop, dans nos mêmes bassines vertes pliables multi-fonctions. Depuis notre départ nous avons bénéficié 5 fois de machines à laver le linge et d’une baignoire 5 étoiles. Depuis quelques semaines la lessive devient franchement difficile à part pour les petites culottes  (petits culs petites culottes, pratique non ?). Nos draps fleurent bon le fauve et nous nous sentons vraiment en territoire conquis lorsque nous allons nous coucher.
Dès que nous trouvons un vrai jet d’eau notre mobile hope s’offre une petite toilette, 3 depuis notre départ et sinon, histoire de rester présentable, Philou et Tom lui passe un savon et 8 litres et demi plus tard, déversés à la bouteille notre camping-car retrouve de son panache.
La vie à quatre dans un espace réduit n’est pas toujous rose, mais dans l’ensemble nous nous en sortons plutôt bien. Quelques petits coups de gueule et ça repart…avec parfois une grosse remise en question pour le jeune couple que nous sommes…Mais rassurez-vous ou rassurons-nous, nous sommes toujours partant pour l’aventure.
Si le voyage au long court est avant tout une aventure inoubliable, il n’en reste pas moins que ce n’est pas de tout repos. Certains pensent que nous nous prélassons dans la quiétude du farniente de belles vacances balnéaires, sans soucis, sans contraintes; ceux qui ont tenté l’expérience savent que c’est tout  autre chose et que les moments de découragements font partie du voyage. Ce qui est certain c’est qu’il s’agit d’un long périple extérieur et intérieur…


La vie en camping-car c’est aussi se lever le matin en se demandant où l’on va, où l’on dormira le soir, partir découvrir chaque jour des choses nouvelles, rencontrer des gens jusque-là inconnus, goûter des saveurs nouvelles et se coucher là ou nos pas nous auront menés.  C’est aussi, et ce n’est pas la moindre, rouler dans des conditions parfois difficiles, s’adapter à la conduite souvent anarchique de certains pays et avoir les épaules et la nuque fourbues par les tensions accumulées.  C’est faire le plein de Vie, c’est vivre avec un grand V, c’est être enfin dans l’instant présent,  c’est se retrouver dans des situations parfois hilarantes, parfois troublantes, parfois décourageantes, et découvrir ceux avec qui l’on vit chaque jour ; c’est se voir grandir, s’apprivoiser davantage, s’aimer, se perdre pour se retrouver encore. C’est aussi apprivoiser l’inconnu et son lot de questions, d’angoisses parfois et de surprises. Mais c’est surtout et c’est le plus fort, concrétiser un rêve…Nous réalisons le rêve de notre vie et entraînons avec nous ceux que nous aimons le plus, nos enfants. Nous espérons que ce voyage leur ouvrira l’esprit et leur permettra plus tard d’oser vivre leur Vie avec passion et d’aller eux aussi un jour au bout de leurs rêves… même s’il y a toujours un prix à payer…
J’oubliais : partir ainsi c’est aussi se rendre compte de tout ce que l’on a oublié, de tout ce que l’on aurait dû préparer, ce à quoi on aurait pu ou dû penser et de se dire que lorsque l’on rentrera, là on sera enfin prêt pour un tel périple; mais c’est pour tout comme ça non?

Côté déco :

Notre premier Camping-car nous semblait trop blanc à l’extérieur et trop doré-pastel-chic (pour nous) à l’intérieur. Comme nous planifions d’y vivre au moins une année, nous l’avons redécoré à notre goût.

La décoration extérieure a été réalisée avec notre créatrice et décoratrice préférée Sandra Tagliabue.ch (qui a un très beau site) quand à l’ intérieur nous l’avons tapissé de cartes routières et avons refait les housses, rideaux etc… avec de beaux tissus indiens (même si nous n’y serons pas avant janvier 2011…).

13 réponses à to “Notre Mobil-Hope.(Merci Juju-liette;O)”

  • Butty Nathalie et famille:

    Hello la compagnie,

    Enchantée de vous avoir retrouvé grâce à Daisy.
    Vais me dépêcher de lire l’intégralité de votre site.
    On vous fait à tous les quatre un gros bisous.
    La smala des Butty immigrés en Valais

  • Jules Derruau:

    Excellent !! C’es génial :) Merci de nous faire partager !

  • Arnaud:

    Coucou cousin ! comment allez vous ? je viens d’avoir l’adresse de votre site, c’est magnifique ce que vous faites. Nous vous souhaitons une bonne année 2011 sur les routes du monde.
    je vous suivrai régulièrement pour découvrir votre périple. Profitez en bien, vous avez de la chance.
    BIZZ.

  • Annick:

    Merci por ce partage de votre cie de tous les jours et bravo pour votre courage! Les Joly

  • Yssia:

    La cerise sur le gâteau, c’est quand même ces livres d’école inutiles qui vous tombent sur le coin de la tronche quand vous ouvrez l’armoire. Faites en du PQ, qui sait, l’absorption se fera d’une autre manière. Nul doute que l’école de la vie qu’ils expérimentent avec vous est autrement plus enrichissante que ces niaiseries de bourrage de crâne du programme vaudois. Vous êtes bien loin de tout cela! Vivez cette aventure comme des enfants qui voient la vie avec des étoiles dans les yeux.
    « N’ayez jamais peur de la vie, N’ayez jamais peur de l’aventure, faites confiance au hasard, à la chance, à la destinée. Allez conquérir d’autres espaces, d’autres espérances. Le reste vous sera donné de surcroît ».

    Bacci et belle route des senteurs et de la vie.

  • Tata Valérie:

    Namasté !
    Merci à vous 4 pour ce bonheur partagé,
    noooon… mais sérieux mais dans quelle Galère vous êtes;
    la vaiselle, le linge, le ménage, l’odeur de votre couche, l’espace réduit, vos petits coups de gueule, le petit jet d’eau, la tomate éclatée entre vos mains, la toilette de petit chat,les petites culottes, la boite à kk, etc etc…c’est excellant ! (De retour au pays vous pourrez vivre à l’intérieur d’une yourte mongole, un autre rêves de Nadja!)
    et tout cet AMOUR, ses joies, ses rencontres, ses paysages, vos rigolades, vos sourires et votre bonne mine, y a pas de soucis, continuez l’aventure pour votre bonheur et aussi pour le notre!
    Bonne nuit je vous embrasse bien tendrement.
    PS Félicitation à Sandra Tagliabu et aux décorateurs intérieur (vous), elle est magnifique votre roulotte.

  • fausto:

    Salut à vous,

    C’est un très joli texte et une belle aventure

    Bisous

    Fautpassepriverderever

  • César:

    Cé ça La Vie Ô Grand aiR !!! épi le 08 200 200 ne répond plus… Vivement Dimanche !
    Ô moins ce n’est pas Monotone, ce sont les Faits divers et à chaque Saison ses Surprises.

    Continuez de nous enchanter, nous surprendre, nous faire Rêver et MERCI de nous faire partager
    ces Grands moments, dont ceux de Solitude… ôssi à 4 ! Cé L’Amour : de la Vie, de ses Proches…

    Heureux pour vous, nous sommes et avec Plaisir continuons de suivre vos pérégrinationS

    Ô Plaisir, et Profitez-en… parce que nous … Vous nous en faites PROFITER !!!

    Ciao & RDV à LONGIROCK en 2012 !!!

  • merci de nous faire partager les petits et gros soucis ,mais je vous souhaite toujours pleins de découvertes et de joie .De gros bisous pour vos enfants et amitiés ,a bientôt pour la suite des aventures de la famille vive robinet !!!!!!

  • laurent:

    Courage, il vous reste encore les 3/4 de la planète à visiter et n’oubliez pas les milliers de rencontres que vous aller faire. Les plus heureux la-dedans, ce sont les minots, puisque vous n’ouvrez plus l’armoire qui contient leurs livres. Bises à tous et bonne route.

  • laurent:

    Ok, la cuisine, la vaiselle, la lessive, c’est pas simple à réaliser tout autour du monde, mais quand vous reviendrez, vous serez au top de la débrouille

  • Vasco:

    Hello les Amis,
    Les rudes épreuves unissent les équipes qui y participent et laissent des souvenirs intarissables…
    Par contre les pubs pour marques déposées doivent être recouvertes du rectangle blanc !!! Ou est-ce que vous êtes sponsorisés ???
    J’envie votre ENVIE !!!
    Affectueusement

  • Tout n’est pas toujours rose, il est vrai. Mais les instants de bonheur, les rencontres, la réalisation de votre rêve valent bien ces « sacrifices »… surtout quand on arrive à en parler avec humour et dérision. Bonne suite dans votre aventure. Bisous et affectueuses pensées d’une ancienne campeuse soixante-huit…harde…

Laisser un commentaire